humeur

Avril 2015… Séparation et retrouvailles

l’année dernière à la même époque, ma vie partait en cacahuète (c’est le mots gentil), j’étais enceinte de 3 mois, séparée de papa, retournée dans ma famille en Bourgogne, je m’apprêtais à vivre ma maternité seule….

oui l’année dernière le 1er avril (ce n’était une blague), papa avait dépassé le bouchon…, entre les soirée beuverie et défonce avec ses potes et le jm’en foutisme à mon égard j’en ai eu marre, je voulais un homme qui me soutienne, qui soit présent et qui travaille… tout ce que papa ne faisait pas à l’époque, rongé qu’il était par ses démons…

Alors je suis partie, j’ai fait les choses en grand: changement d’adresse, paperasse etc… pour lui montrer que je ne rigolais pas… et, il s’est réveillé, il m’a rejoint, était prêt à ce que nous rstions en Bourgogne, pour ne pas qu’il ai la tentation de refumer….

Aujourd’hui nous avons parcouru un sacré bout de chemin… Au mois de Juin 2015, nous étions de retour sur Bordeaux, papa travaillait, il a arrêté de se droguer, entre temps il est devenu papa, et même si parfois sa paternité lui fait peur et l’angoisse (même s’il le cache derrière une façade de fier à bras), je sais que c’est parfois dur pour lui, dur de dire non, dur de ne pas retomber dedans après une journée éreintante,

Aujourd’hui, un an après : nous allons nous marier, j’ai appris à relativiser, (personne n’est parfait et au final je l’aime avec ses défauts), ma fille a un super papa, et nous sommes plus unis que jamais… Et nous retournons en Bourgogne pour le weekend!!!!

l'année dernière...

9 thoughts on “Avril 2015… Séparation et retrouvailles”

  1. Bah écoute ce que tu racontes me rassure. Mon Jules aussi fumait énormément et le jour où j’ai su que j’étais enceinte il devait partir à Amsterdam avec ses potes. Il m’a dit qu’il arrêtait et il y a peu de temps j’ai découvert qu’il fumait encore … Il essaie d’arrêter il me dit qu’il ne fume plus mais j’ai du mal à le croire … Bref je suis quand même contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce genre de crise !

    J'aime

  2. Ca n’a pas dû être facile pour toi mais tu as pris la bonne décision et papa a pu prendre exemple sur toi et se prendre en main aussi. Je connais bien tout ça : l’angoisse de la responsabilité, la fuite dans les bonheurs éphémères, l’égoïsme… J’ai fait avec et supporté beaucoup de choses jusqu’au jour où il a dépassé une limite non-négociable. Aujourd’hui, nous sommes séparés. Si j’avais réagi plus tôt, nous n’en serions peut-être pas arrivé là. Alors bravo à toi, à vous. Je vous souhaite beaucoup de bonheur.

    J'aime

  3. Le seul soucis que j’ai c’est qu’il m’a tellement menti, que j’ai vachement de mal à lui refaire confiance, à ne pas douter de lui continuellement …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s