Des nouvelles des enfants!

Son sevrage….

La semaine dernière, j’ai pris la décision, ô combien importante de sevrer Crapulette….

La fatigue accumulée, le peu d’investissement de papa du côté des repas de Crapulette, l’envie de retrouver mon corps, d’être un peu plus libre de mes mouvements…

Tout cela a joué dans ma prise de décision. Mardi je lui ai donné la dernière « vrai » tétée, celle où il y avait encore du lait…. celle où je l’ai entendu déglutir, et où j’ai pu me dire : c’est toi, c’est ton corps qui nourri ta fille pour la dernière fois….

Et ce que je veux vous partager ce sont mes sentiments, ces sentiments qui m’ont traversés et me traversent encore parfois aujourd’hui….

Et si je veux vous les partager c’est aussi pour répondre aux rageux de toute sorte :

  • toi la petite mamie, dans le parc me voyant donner le biberon et venant me voir en me disant que « quand même si petite elle devrait être au sein »
  • toi la mamie de ma fille qui me dit que je n’aurais jamais dû lui donner le sein, que de toute façon vous ne croyait pas a ses vertus
  • toi la tatie, culpabilisante, qui me dit que je suis une mauvaise mère car les laits infantiles ne sont pas sécurisés et pas bons pour les bébés… (au passage qu’est-ce que tu en sait, tu n’as jamais eu d’enfant)

Oui si j’écris aujourd’hui c’est pour vous répondre : avant de dire quoique se soit, posez des questions, demandez à la maman comment elle va, essayez de comprendre pourquoi elle arrête d’allaiter, et surtout ne la culpabilisez pas, elle sait très bien le faire toute seule….

Oui car lorsque j’ai pris ma décision, deux sentiments m’ont agitée…

Comme s’il y avait deux mamans en moi :

une, qui était soulagée, comme libérée d’un grand poids (pour un peu j’aurais poussée la chansonnette : libérée, délivrée….), je me sentais vraiment libre.

Et puis l’autre, la maman qui aurait voulu un allaitement long (selon ma pédiatre le mien est déjà long… on a pas la même échelle de valeurs), la maman qui culpabilise de ne plus donner le meilleur à son bébé (vous voyez je sais très bien culpabiliser toute seule)

Ces deux sentiments ont été très fort tout le long du sevrage…

Aujourd’hui, une semaine et demi après, ils naviguent selon mon humeur, ma fatigue, l’état d’esprit de bébé,

Le sevrage a, de plus, été rapide, Crapulette étant complètement déboussolée d’avoir un coup un biberon, un coup le sein, nous sommes passées directement au biberon en ne gardant que la tétée du matin et ce dès le troisième jour.

Au final, elle qui ne voulait pas du biberon avant, le vis un peu mieux que moi!!!

Je dis un peu mieux, car mon bébé a depuis un énorme besoin d’être rassurée, câlinée, prise dans les bras….

Enfin bref, voilà, je voulais partager cela avec vous!!!

Je vous laisse je dois aller préparer son biberon (la bonne blague)!!

Bisous, Bisous

Angèle

 

 

6 thoughts on “Son sevrage….”

  1. Tu sais quoi, tu es ma meilleure maman qui soit pour ta fille! Les autres, tu les emm….., si je peux me permettre l’expression.
    Non, mais c’est n’importe quoi de juger! Cette décision n’appartient qu’à toi et à personne d’autre ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as trop de chance d’avoir pu l’allaiter jusqu’à ses (presque) 7 mois!!! c’est super et tu lui as donné tout ce dont elle avait besoin!! On s’en fou des gens qui jugent! J’suis passé au rouleau du jugement quand on a découvert que Bébé ne savait pas téter après 1 semaine d’essaie et que j’ai du passer au tire-lait! Tu as très bien fait de l’allaiter le plus longtemps possible!!!!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s